A 10H, les différents groupes reformés ont pu interviewer des habitants avec le questionnaire préparé tous ensemble le 17 février.

Des rendez vous avaient été pris la semaine précédente avec Père Raffin ou encore le sacristain Michel Amestoy de l'Eglise Ste Marie des Anges et bien d'autres encore ! L'expérience bien qu'intimidante pour certains au départ, fut très bien vécue par tous.

" Au début on a un peu "la trouille", puis une fois l'échange commencé c'est tellement intéressant qu'on se détend ." Gérard

Les habitants leur ont raconté des anecdotes historiques, parlé de leur investissement, de leur amour du quartier, aussi de leur tristesse et de leur espoir de changement. Par exemple : l'origine du nom de la rue du Feretra, ou encore de l'existence d'un tunnel entre le quartier du Calvaire et la place du Salin...